lundi 1 octobre 2012

Les différents acides gras


Ils existent différents acides gras. Certains sont indispensables à notre corps. D’autres sont inutiles voire dangereux pour notre santé.

Voici un tour d’horizon des différents acides gras.

Acides gras « trans » : huiles extraites à chaud et raffinées, margarines hydrogénées et partiellement hydrogénées, pâtisseries, viennoiseries et biscuits « industriels », de nombreux plats préparés en conserve ou surgelés.
Ces acides gras sont à supprimer de notre alimentation.

Acide gras saturé : graisses concrètes (solides à température ordinaire) : saindoux, suif, margarines hydrogénées, graisses de palme et de coco (végétaline), beurre, viandes grasses (mouton, porc), charcuteries, lait, laitages et fromages.

Pour profiter au maximum des vitamines A et E, utilisée du beurre au lait cru sur vos tartines de pain ou vos légumes vapeur. Le beurre ne doit pas être cuit sauf s’il est clarifié (beurre ghee).
 

 
Les familles saturées de type coco sont composées d’acides gras à chaine courte et moyenne qui ne sont pas stockées mais immédiatement brulées et assimilées sans travail digestif lourd. Ce sont par ailleurs les bonnes graisses saturées qui rassasient et empêchent de ne penser qu’à manger jusqu’au prochain repas.

Les graisses originelles sont essentielles à l’équilibre hormonal. Les graisses saturées, en particuliers ont de nombreuses fonctions importantes au plan métabolique : étanchéité de la membrane cellulaire, utilisation efficace des acides gras essentiels, stimulation de l’immunité, solidité des os.

Le cholestérol est indispensable pour la production de progestérone, d’œstrogène, de testostérone, d’adrénaline, d’hormones sexuelles et de vitamines.

Les avantages de l’huile de noix de coco extra vierge BIO :

-          Elle est facile à digérer et convient tout particulièrement pour les personnes qui connaissent des problèmes dans la digestion des graisses.

-          Elle améliore la flore intestinale, soutient les parois et favorise la digestion

-          Elle diminue la sensation de faim et les fringales, contient moins de calories que les autres huiles.

-          Elle confère un bel éclat et conserve la jeunesse
 





Acides gras mono-insaturés (oméga 9) : huile d’olive, de colza, de carthame oléïque et de noisettes, fruits oléagineux (amande, noisette), volaille, viande
 

Acides gras poly-insaturés (oméga 6) : huiles de tournesol, de carthame, d’argan, de sésame (uniquement si elles sont extraites en  première pression à froid et non raffinées), graines de sésame, de tournesol

Acide gras poly-insaturés (oméga 3) élevées :

-          Omégas 3 d’origine végétale (ALA) : huiles de lin (50 %),  cameline (40 %), chanvre (18 %), noix (12 %), colza (8 %), soja (8 %), noisettes (6%) et les graines de lin (25 %), les noix (6%) et les noisettes (3%), les herbes sauvages (pourpier, ortie, plantain, bourrache, onagre)


 


-          Omégas 3 d’origine animale (EPA et DHA) : les poissons gras (maquereaux, harengs, flétan, saumon, sardines) : Leur teneur en omégas 3 varie selon les espèces, les lieux de pêche ou les conditions d’élevage.

-           Les graisses de tous les animaux terrestres et leurs sous-produits (lait, beurre, œufs) lorsqu’ils proviennent d’élevage biologique ou avec une alimentation enrichie en oméga 3 : prairie naturelle, graines de lin contiennent des omégas 3.